11 novembre 2017

Christian Bobin...

"Pour avoir connu cette plénitude, je sais que l’amour n’a rien à voir avec la sentimentalité qui traine dans les chansons et qu’il n’est pas non plus du côté de la sexualité dont le monde fait sa marchandise première –celle qui permet de vendre toutes les autres.
L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse : la vie à l’état pur, aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse."

Christian Bobin

Merci Jean Pierre Mallard

Posté par caruana charles à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 novembre 2017

Pacôme Thiellement...

"La victoire des sans-roi"

390px-Pacôme_Thiellement_à_la_librairie_Humus,_Lausanne,_23_oconre_2016

« L'enfer, c'est de toujours faire les choses en s'en foutant. C'est de vivre en pensant à autre chose. L'enfer, c'est de ne jamais être là, mais toujours un peu avant ou un peu après, à regretter quelque chose ou à en attendre une autre.

C'est de ne jamais écouter quand on vous parle, parce qu'on s'emmerde partout et qu'il n'y a pas de raison que ça s'arrête. L'enfer, c'est la vie gâchée à attendre la vie, la pensée gâchée à penser à autre chose. C'est là où les choses deviennent interminables, où on voit le temps passer, où le temps passe toujours beaucoup trop lentement, où les journées s'étalent comme des siècles.

Dès qu'on ne voit pas le temps passer, c'est qu'on est passé à l'intérieur. Et là, tout s'allume, tout s'illumine. Le Royaume, c'est un état qu'on atteint quand on ne voit pas le temps passer. C'est comme la fête ou l'amour, mais transféré à tous les moments de la vie. »

Pacôme Thiellement  "La victoire des sans-roi".

Merci Maryse

Posté par caruana charles à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2017

Papaji...

Seule la Vérité est... et vous êtes Cela !

poonja (2)

Vous êtes la Conscience immuable en laquelle tout apparaît.
Nier cela est souffrir, le reconnaître est la Libération.
Ce n’est pas une difficulté de le reconnaître puisque c’est ce que nous sommes en Essence.
Pointez simplement ‘Qui suis-je ?’ et regardez attentivement. ...
Ne faite aucun effort ni ne générez aucune pensée.
Regardez intérieurement avec une totale dévotion et restez Ainsi.

Restez vigilant et vous verrez que rien n’apparaîtra;

c’est l’astuce pour garder l’esprit tranquille et réaliser la Libération.
Une approche temporelle est inutile car la Libération est toujours présente.
Vous avez simplement à observer au présent: D’où l’esprit surgit-il ?

D’où cette pensée apparaît-elle ? Quelle est sa source ?
Alors vous réalisez que vous êtes toujours libre et que le reste a été un rêve.

Papaji

 

Merci Milko Agelo Mestdagh

Posté par caruana charles à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]