Une astrologie poétique...

05 avril 2019

Eckhart Tolle...

La plupart des gens confondent le Présent avec ce qui s'y passe, mais ce n'est pas le cas.

Le Présent est plus profond que ce qui s'y déroule : c'est l'espace dans lequel cela se déroule.
Ne confondez donc pas le contenu de cet instant avec le Présent.
Le Présent est plus profond que tout ce qu'il renferme.

Eckhart Tolle

Merci Jean-Pierre Fasani

Posté par caruana charles à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 mars 2019

Annick De Souzenelle...

"le symbolisme du corps humain"

"Les mythes sont là, notre patrimoine sacré est immense, mais nous ne savons pas le déchiffrer, nous n'avons jamais vraiment vécu son langage, ou plus exactement nous avons rabaissé son langage au niveau de notre vécu banal au lieu de nous laisser porter par lui aux nouveaux plans de conscience auxquels il nous invite. Ce faisant, le ressentant infantile, nous l'avons éliminé de nos matériaux scientifiques.

Et nous en sommes au point où, la science s'imposant à nous comme seul juste et sécurisant cadre de référence, nous avons éliminé le langage du mythe du coeur même de notre vie.
Dénutris, assoiffés, ou bien nous courons vers les pays encore capables de nous donner cette nourriture, ce langage, ou bien nous restons inanimés aux pieds de nos propres richesses, incapables de les reconnaître, offerts à toutes les maladies mentales qui ne sont que rachitisme spirituel.
Jung peut jeter son cri d'alarme ! Il est, me semble t-il, de la plus grande urgence de redonner au conte, à la légende, au mythe, au rituel, leur place dans notre vie et de les laisser nous informer. C'est là le chemin de la Connaissance."

Annick De Souzenelle 

Merci Gisèle Bonnot...

Posté par caruana charles à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Christian Charrière...

Le maître d'âme

Je veux raconter ici mes passages d'ombre, comment le monstre a surgi, avec ses yeux vastes et froids, son regard de dévoration, son immobilité minérale.

Je l'aurais haï jusqu'à m'abolir moi-même si, par une connaissance venue de mon âme haute, je n'avais su qu'il n'était monté des bas-fonds que pour me remettre en chemin. 
J'ai toujours su que nous n'étions pas encore nés, que le monde était une matrice avant le vrai ciel, au delà des sombres nuages.

La vie est à gagner, la limpidité à conquérir. La plupart des hommes sont dans les brumes et ne le voient pas.

Christian Charrière

Merci Gisèle Bonnot.

Posté par caruana charles à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2018

Pleine lune de décembre

IMG_1241

 "L'île de la présence..." 

Hier soir, l'entrée du Soleil en Capricorne et aujourd'hui, vers 18h, la pleine lune dans le signe du Cancer. La Lune, astre de la nuit, conteuse du soir, pourvoyeuse de reflets, nous chuchote à l'oreille, à sa façon, le mystère essentiel de notre conscience : "la Lumière" !

Pieds nus sur terre, nous voyons la Lune tourner autour de la Terre, nous sommes fascinés par cette danse sans fin. Ce mouvement rituel nous plonge dans un état de rêve, nous dormons notre vie !

Ne sommes-nous pas persuadés, que le soleil se lève le matin et se couche le soir venu? Dans le même tempo, depuis l'automne, dans la nuit obscure, la lumière semble attendre le solstice pour se manifester... Le rythme des saisons, des mois, des jours et des heures, accompagne notre observation du temps qui passe...

C'est le millefeuille temporel. 

Les enseignements spirituels, les mythologies traditionnelles comme les histoires personnelles et subjectives de chacun confirment ce point de vue, nous aimons tous, les histoires avec "un début et une fin", les "il était une fois" et "ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants"...

Véritable fil d'Ariane, le chemin des mots nous rassure, nous marchons en regardant derrière pour être sûr d'avancer sur le bon chemin. C'est casse-gueule, mais cela sécurise... Démarche collective... Nous ne nous quittons pas du regard. Chacun a la légitimité de porter témoignage, de faire son commentaire, de bâtir son roman, de se sentir exister. 

Quant au soleil, c'est une île de Présence au milieu des mots, des images et des actions.

La lumière, depuis toujours, bien avant le temps et l'espace, théâtralise le veilleur, le témoin. 

Le Soleil brille magnifiquement pendant que les temps dansent... 

* 

 https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50          

 https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique

Posté par caruana charles à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 septembre 2018

Atelier d'écriture

L'Humus des Mots - Maison de Quartier de L'Hers - Saison 2018-2019 - Affiche

L'Humus des Mots - Maison de Quartier Jean Chaubet - Saison 2018-2019 -Affiche

Posté par caruana charles à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2018

Daniel Giraud

37526185_10156509242978397_6563796685078659072_n

«Les Sept Sages de la forêt de bambous» avaient beau exprimer une sagesse néo-taoïste, ils étaient plutôt connus comme une bande d'ivrognes, choquant les esprits conventionnels. Mais ils étaient, pourtant, relativement respectés. Ce respect se maintient depuis près de huit siècles, et les noms d'Hi K'ang ou Jouan Tsi sont devenus synonymes d'hommes libres et révoltés, d'une vie belle et rebelle. Et leurs voix sont toujours actuelles...
La mort d'Hi K'ang, abattu par le pouvoir confucéen, jugée très «digne» par les commentateurs, est restée inscrite dans les annales chinoises. C'est la fin d'un poète, d'un sage détaché des vicissitudes des affaires du monde, qui marche vers son exécution, en chantant un poème tout en s'accompagnant à la cithare... «La naissance a son heure, la mort a son lieu» dit un proverbe chinois. Entre les deux, l'origine et le terme, se trace et se trame la condition humaine conditionnée par l'espace-temps.

Quand il y avait, «il n'y a pas», pour reprendre l'expression d'un Tchouang Tseu, rien n'incarnait le Tao, et la quiétude était absolue. Quand le glacial souffle descendit du Ciel et rencontra le brûlant souffle montant de la Terre, de leur union, naquirent tous les êtres du monde avant qu'ils fassent retour à leur origine, le Non-Être dont ils sont issus. Et il n'y a pas de «néant» dans ce Non-Être, même quand il atteint à l'existence...»
.
Lao Tseu: “Sans la personne, pas de danger”
Tchouang Tseu : “S’oublier soi-même c’est entrer dans le Ciel”.
.
'' Hi K’ang '' ~Daniel Giraud ~

Merci Ty Nowhere

Posté par caruana charles à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2018

Pierre-Antoine

38420037_1927023280691949_8732761010714181632_n

" Vous savez déjà tout."

La recherche spirituelle n'est que le dernier acte d'une pièce qui consiste à faire comme si vous n'étiez pas ce que vous êtes, comme si vous ne saviez pas ce que vous savez : comme si vous n'étiez pas la sagesse des mondes.

Vous savez déjà tout.
Vous êtes le savoir silencieux qui respire, le savoir silencieux de la peau, le savoir silencieux du corps et des plantes et des étoiles. Comme la fleur sait pousser et le soleil brûler, comme l'oiseau sait migrer : nous savons. Nous faisons seulement semblant de croire, un instant, que nous ne savons pas, semblant de croire que la sagesse est intellectuelle.

Vous savez déjà tout.
Et tout enseignement n'est que l'écho de votre propre voix, ces mots qui sont là devant vos yeux : sont-ils autre chose que votre vision ? Le plus grand des grands maîtres que vous pourrez fantasmer, sera-t-il autre chose que votre expérience qui se révèle à elle-même ?

On a l'habitude de séparer le gourou intérieur du gourou extérieur. Mais le monde est vous, le monde est en vous, il n'est de gourou qu'intérieur... et il n'y a personne à enseigner.

Vous êtes le silence du monde, matière première, intelligence créatrice, impensable qui danse.
L'infini où tout naît, tout meurt.

Tout est vous.
Tout est infini.
Regardez.
Regardez."..........
*
_____ Entendez.... Entendez....

_______________ Douce journée...
_*_
Texte : Pierre-Antoine
via Cyril Escondeur

Posté par caruana charles à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2018

Lao Tseu...

33520794_1661199897267774_2975281982340071424_n

"Celui qui ne sait pas, voit toujours des forces opposées et contraires.

Celui qui sait, voit dans les aspects contradictoires des complémentarités nécessaires."
Lao Tseu

Merci Anartist facebook

Posté par caruana charles à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2018

Tchouang Tseu...

29425799_1650071438446860_6976022592836497840_n

(tchouang-tseu, « Maître Zhuang »), de son vrai nom Zhuāng Zhōu (莊周/庄周), est un penseur chinois du ive siècle av. J.-C. à qui l'on attribue la paternité d'un texte essentiel du taoïsme appelé de son nom – le Zhuangzi – ou encore le « Classique véritable de Nanhua».

Affranchis toi de la réussite
et réjouis toi de la vie ordinaire

Coule comme le Tao, sans entrave,

Invisible, anonyme,
Sans but, sans attente.

Sois comme un enfant, comme un fou.

Sache qu'il n'y a rien à savoir.
C'est le droit chemin vers la liberté.

Tchouang Tseu

Merci aux voyageurs de l'immobile.. Facebook

Posté par caruana charles à 14:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]