Une astrologie poétique...

05 décembre 2017

William Blake...

Un voilier passe…

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin,
et part vers l'océan....
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit : « il est parti ! »

Parti vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout !
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter
sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi,
pas en lui.

Et juste au moment où quelqu'un prés de moi
dit : «il est parti !»
il en est d'autres qui le voyant poindre à l'horizon
et venir vers eux s'exclament avec joie :
« Le voilà ! »

C'est ça la mort !
Il n'y a pas de morts.
Il y a des vivants sur les deux rives.
William Blake

Merci Brigitte Lopez

Posté par caruana charles à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 novembre 2017

Christian Bobin...

"Pour avoir connu cette plénitude, je sais que l’amour n’a rien à voir avec la sentimentalité qui traine dans les chansons et qu’il n’est pas non plus du côté de la sexualité dont le monde fait sa marchandise première –celle qui permet de vendre toutes les autres.
L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse : la vie à l’état pur, aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse."

Christian Bobin

Merci Jean Pierre Mallard

Posté par caruana charles à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2017

Pacôme Thiellement...

"La victoire des sans-roi"

390px-Pacôme_Thiellement_à_la_librairie_Humus,_Lausanne,_23_oconre_2016

« L'enfer, c'est de toujours faire les choses en s'en foutant. C'est de vivre en pensant à autre chose. L'enfer, c'est de ne jamais être là, mais toujours un peu avant ou un peu après, à regretter quelque chose ou à en attendre une autre.

C'est de ne jamais écouter quand on vous parle, parce qu'on s'emmerde partout et qu'il n'y a pas de raison que ça s'arrête. L'enfer, c'est la vie gâchée à attendre la vie, la pensée gâchée à penser à autre chose. C'est là où les choses deviennent interminables, où on voit le temps passer, où le temps passe toujours beaucoup trop lentement, où les journées s'étalent comme des siècles.

Dès qu'on ne voit pas le temps passer, c'est qu'on est passé à l'intérieur. Et là, tout s'allume, tout s'illumine. Le Royaume, c'est un état qu'on atteint quand on ne voit pas le temps passer. C'est comme la fête ou l'amour, mais transféré à tous les moments de la vie. »

Pacôme Thiellement  "La victoire des sans-roi".

Merci Maryse

Posté par caruana charles à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2017

Papaji...

Seule la Vérité est... et vous êtes Cela !

poonja (2)

Vous êtes la Conscience immuable en laquelle tout apparaît.
Nier cela est souffrir, le reconnaître est la Libération.
Ce n’est pas une difficulté de le reconnaître puisque c’est ce que nous sommes en Essence.
Pointez simplement ‘Qui suis-je ?’ et regardez attentivement. ...
Ne faite aucun effort ni ne générez aucune pensée.
Regardez intérieurement avec une totale dévotion et restez Ainsi.

Restez vigilant et vous verrez que rien n’apparaîtra;

c’est l’astuce pour garder l’esprit tranquille et réaliser la Libération.
Une approche temporelle est inutile car la Libération est toujours présente.
Vous avez simplement à observer au présent: D’où l’esprit surgit-il ?

D’où cette pensée apparaît-elle ? Quelle est sa source ?
Alors vous réalisez que vous êtes toujours libre et que le reste a été un rêve.

Papaji

 

Merci Milko Agelo Mestdagh

Posté par caruana charles à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2017

Pleine lune dans le signe des Poissons...

Que nous raconte cette pleine lune dans le signe des Poissons ?

A tous et à chacun, elle propose des strates d'histoires sans importance, à raconter au coin du feu. La finalité est d'entendre parler de soi au détour du fil des mots imagés...

Il y a le fou chantant, pleurant, souffrant, qui chemine dans l'endroit et l'envers du monde. Il théâtralise la vie sociale et culturelle et anime ainsi la société humaine en projetant son monde subjectif sans retenue ni prudence. Il vague et divague !

Il y a le référent, celui qui localise sa conscience au service des personnes en difficulté. Philosophes, médecins, professeurs et prêtres, ils stabilisent les disharmonies sociales et psychologiques et donnent du sens.

Il y a le poète qui arpente les espaces inexplorés par l'intérêt général. A son contact, les traversées océaniques sans gouvernail deviennent légitimes et fréquentables, ainsi le langage de l'intime se tisse sans cesse.

Enfin il y a "les inclassables" : les amoureux, adeptes de l'ouverture, tantôt dévastatrice, tantôt bienveillante, qu'importe ! Ils demeurent entre la vision globale qu'offrent les yeux et le délice de croquer une pomme que la bouche préconise... Seul le nez répond à ce désir incensé, il affirme sa centralité et ainsi permet la médiation, l'incarnation du vivant.

Le parfum de la rose mène le jeu et ouvre le chemin.

Ainsi entre délire et sagesse, le bon vieux Noé, accompagné de son oiseau blanc, descend de son arche. Sa première rencontre sur la nouvelle terre est un cep de vigne !

Probablement le mythe du verre de l'amitié retrouvée... Ivre d'éternité, il n'a que sa nudité à offrir aux regards étonnés.

Posté par caruana charles à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Astrologie poétique

Charles Caruana

Animation d'ateliers sur la mythologie grecque et l'astrologie poétique

Entretien individuel

06 85 68 89 57

*

2017-09-06_142137

 

Posté par caruana charles à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2017

Chrystèle Birée...

2017-09-05_094253

Posté par caruana charles à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2017

Valérie Chevalier...

2017-09-02_104418

2017-09-02_104515

Posté par caruana charles à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2017

Christiane Singer...

2017-08-25_101042

"A vingt ans je n'avais qu'une prière : mon Dieu, aide-moi à changer ce monde impitoyable. Et longtemps je me suis battue comme une lionne, mais sans que le monde change.

Alors j'eus une autre prière : mon Dieu, aide-moi à changer ma famille et les gens qui m'entourent. Et longtemps j'ai tout tenté, mais sans que personne change.

Désormais je n'ai plus que cette prière : mon Dieu, aide-moi à me changer... et voilà que le monde change autour de moi !"

Christiane Singer

Merci Yves Guesdon

Posté par caruana charles à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 août 2017

Hélios, celui qui voit et entend tout...

« Hélios, celui qui voit et entend tout » 

2017-08-21_181752

Cette nouvelle lune dans le signe du Lion est un évènement singulier… L’histoire d’Hélios, le dieu-soleil de la mythologie grecque, nous propose un labyrinthe de mots imagés en lien avec le signe du Lion.

Hélios conduit le char du soleil et assure la protection des dieux et des hommes. Garant des serments, "il voit et entend tout". Il dénonce les amours coupables d’Aphrodite et d’Arès, puis il informe Déméter de l’enlèvement de sa fille Coré.

Ce dieu est très occupé contrairement à tous les autres dieux de l’Olympe, car il se lève à l’Est, dès le premier chant du coq, conduit son char tiré par des chevaux blancs, rejoint l’Ouest le soir venu, fait paître ses chevaux dans l’île des bienheureux. Il embarque tout le monde sur son bateau qui a la forme d’une coupe d’or et traverse la nuit obscure pour rejoindre Eos, la déesse de l’aurore, continue sa ronde lumineuse et veille sur les dieux et les hommes.

Tous les dieux ont rendez-vous avec Zeus, mais Hélios arrive en retard…

Chaque dieu a reçu un lieu d’ancrage comme un continent, un fleuve, une montagne, une île, une ville… Zeus est bien embêté car tout a été distribué. Poséidon, avec son imagination féconde, prend l’affaire en main. Dieu des océans, il plonge dans les grandes profondeurs obscures de son domaine et ramène à la surface de l’eau des poignées de terre et créée l’île de Rhodes pour Hélios.

Rhodes, son étymologie flirte avec la couleur rose, le parfum de la rose et la Rose ! 

Une fleur de terre issue de la spontanéité, sans histoire ni mémoire.

Ile des bienheureux la nuit, île de Rhodes le jour,

Hélios, au cœur de la vastitude, symbolise la Présence.

*

https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50        https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique 

Posté par caruana charles à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]