tête d'aigle

L'insoutenable légèreté

"La plume"

Qu'est-ce qu'une plume ? L'imaginaire est stimulé bien au-delà du visible et du connu, car c'est une immensité joyeuse qui est suggérée. Plume, Aile, Oiseau, Vol, Ciel, Air, c'est l'état immatériel de l'être qu'elle concrétise. Par son intermédiaire, l'inspiration, la grâce et le souffle de l'Esprit se laissent domestiquer.

Elle évoque cet illimité de dehors comme du dedans et se place avant le temps, l'espace et la matière. Une plume, c'est aussi l'oiseau royal qui sommeille entre les deux omoplates de l'homme. Plume de parade, sur la tête du chef indien, elle ouvre la porte du ciel, l'homme fréquente les états de conscience modifiés. Plume de justice, sur la tête de Maât, la déesse égyptienne, elle préside à la pesée du cœur au moment de la mort. Elle invite à la méditation sur l'après vie, sur le coucher du soleil, sur le pays de l'Ouest. Plume de sagesse, à son contact, l'homme devient scribe.  L'écriture devient calligraphie, messagère de l'essentiel.

"Insoutenable légèreté" voilà le nom caché de la plume.

 

oiseau

"Plumes de sagesse"

La plume, l'aile, l'oiseau, le vol sont chargés d'un poids symbolique peu ordinaire ; à juste titre, ils font rêver. La tradition orale foisonne en histoires merveilleuses, ce parcours n'est pas exhaustif. A chacun de donner libre cours à son imaginaire.

Les symboles révèlent autant qu'ils dissimulent; ils aiment la contradiction et le paradoxe ; ils nous mènent en bateau… à moins que l'intelligence du cœur, pour ne pas l'appeler le "gai savoir", nous initiant à la langue des oiseaux n'enflamme notre visage d'un large sourire.

AIGLE : Plume royale par excellence, elle symbolise la puissance. Elle emporte la pensée de l'homme au plus haut dans le ciel, dans un face à face avec le soleil, avec l'essentiel. La paysannerie inspirée précise qu'elle protège les femmes en couches et favorise la reconnaissance sociale. A porter impérativement dans son portefeuille tous les jours de l'année. "Selon la fable, un aigle eut soin de Jupiter enfant en lui apportant de l'ambroisie. Pour le récompenser, le père des dieux le plaça parmi les astres". Les poètes de l'antiquité toulousaine imaginent que cette constellation parraine la création de la ville de Toulouse.

ALOUETTE : Sa plume à l'image de son vol, est la médiatrice entre la terre et le ciel. "C'est l'alouette après le roitelet et le rouge-gorge qui recueille le feu sacré et réussit à atteindre la terre où elle abandonne son trésor aux humains".

ARA : Ses plumes flamboyantes chassent les fantômes et les idées noires. Sa belle couleur rouge lui donne la faveur de décorer les têtes couronnées des mayas et de l'ensemble des peuples d'Amazonie. Elle apporte de la chaleur dans la maison et protège de la malveillance mais l'Ara y laisse ses plumes…

AUTRUCHE : Sa plume représente la justice du ciel, elle devient mot de passe dans le monde invisible. Sur la tête de la déesse égyptienne Mâat, elle préside à la cérémonie de la pesée des cœurs. Elle inspire l'équité et la rectitude à celui et à celle qui lui fait confiance. Pourtant la tradition nous signale que l'autruche goulue, signe la négligence, la sottise et l'hypocrisie, qu'elle oublie le lieu de sa ponte, qu'elle confie au sable chaud et au soleil le soin de faire éclore ses œufs… plume de l'oubli ou plume de la grande confiance qui dépasse l'entendement.

BERGERONNETTE : Sa plume invite à la créativité. Cet oiseau d'Aphrodite incarne l'amour. Tantôt triste, tantôt gaie, adroit prétexte et hypocrisie, l'oiseau emploie trop souvent la ruse.

BUSE : Sa plume a mauvaise réputation… pourtant elle incite à la réflexion, permet de prendre du recul et favorise la vie solitaire. Etrange et paradoxale, elle préside à l'éveil, à la conscience témoin, à l'observation, au discernement, elle distingue le spectacle du spectateur. Comme tous les rapaces, elle manque de compassion.

CAILLE : Sa plume suggère l'ardeur amoureuse. Symbole solaire, dans les mythologies les plus diverses, elle fait face au loup, symbole de l'ombre, et affirme par ses cris "paie tes dettes", "paie tes dettes"… sa soif de justesse.

pintade

CANARD : Sa plume est une invitation à la débauche sexuelle, aux allusions érotiques. La fidélité conjugale est à l'ordre du jour. Mais attention elle stigmatise le doute et la réflexion. L'oiseau a la réputation d'être un guide infaillible. "Personne, dans les deux mondes, n'a parlé d'une jolie créature plus pure que moi". Je fais régulièrement et à toute heure, l'ablution légale, puis j'étends sur l'eau le tapis de la prière". 

CHAT-HUANT : Sa plume permet de goûter à la beauté intérieure. "Il était l'oiseau le plus beau de la terre, mais il est devenu le plus laid pour avoir refusé de donner une de ses plumes au rouge gorge qui était allé chercher le feu au cœur du ciel". 

CHOUETTE : Sa plume symbolise la sagesse mais attention soyez prudents car elle a mauvaise réputation, elle incite au vol et pourrait bien être l'emblème de la laideur. Que les collectionneurs de chouettes soient vigilants ! Cette plume permet de résister à l'ivrognerie donc à porter sur soi, impérativement, les soirs de fête. Elle dénonce les croyances superstitieuses et ouvre la porte de l'intelligence intuitive. 

aigle toulouse

CIGOGNE : Plume de la clairvoyance, de la méditation et de la bienveillance, elle est l'ambassadrice de la piété filiale. L'oiseau porte les bébés au bout de son bec, loge sur les clochers et observe le monde depuis une vision globale peu ordinaire. Elle symbolise la concorde, la paix et l'union.

CONDOR : Sa plume est la messagère du feu céleste. Tous les rituels d'Amérique du sud ne parlent que de lui. Qu'il en soit prévenu, un oiseau averti en vaut deux…

COLIBRI : Sa plume pressent l'idée qui sauve, l'initiative inattendue qui transfigure la vie, l'éveil qui transforme le quotidien ensommeillant. L'oiseau est censé coïter avec les fleurs, les malotrus l'appellent "baise-fleur"; petit peut-être mais il est le symbole de la virilité rayonnante. 

COLOMBE : Sa plume signe l'inspiration, l'Esprit et la présence de la grâce. Bien sûr, elle est l'oiseau de la paix même si des ragots de bas étage soulignent sa voracité et ses comportements agressifs. La présence de sa plume adoucit les mœurs de chacun. Animal de Vénus, c'est un oiseau qui a du cœur et pas que cela…

COQ : Sa plume chasse les fantômes et les démons de la nuit, elle signe la plus grande espérance. L'oiseau symbolise la vigilance, l'activité, les combats, la victoire parce qu'il aime mieux mourir que céder. Selon un texte du 15ème siècle "Se une femme mettait en l'oreille de son mari des plumes de chapon qui aurait mené jones pouchins, il ne pourrait jamais oublier l'amour d'elle." Un paysan farceur, témoignage d'un temps ancien, disait : "Si on peut glisser dans un balai une plume de coq, la femme qui l'emploiera, sera prise d'une envie d'uriner pendant tout le temps qu'elle le tiendra en main".

CORBEAU : Sa plume favorise la discussion, le bavardage et l'indiscrétion, mais elle suggère aussi la prophétie. Messagère de la mort, elle attriste l'âme mais enchante le cœur du chercheur. Le corbeau, l'oiseau noir,  est de tous les débuts du monde, malgré cela, la tradition populaire le montre du doigt, il est l'oiseau divinatoire de mauvais augure. "Il informe son maître Apollon que sa jeune et belle femme lui est infidèle. Le dieu des arts, ivre de colère, tue Coronis en prenant soin de tirer de son ventre son fils : Esculape. Il punit le corbeau en le changeant de blanc en noir".

CORNEILLE : "Sa plume perdit sa couleur blanche quand elle se mit à croquer les morts alors que Noé l'avait envoyée pour voir si les eaux s'étaient retirées". Elle symbolise le deuil pour les cérémonies funéraires.

COUCOU : Sa plume attire l'argent, attise la jalousie, la concurrence et la rivalité. La prudence est de mise !

 

plumes

 

CYGNE : Sa plume représente la lumière, la pureté, la noblesse, la puissance et la grâce. Elle était utilisée pour les rites de fertilité. Les mauvaises langues précisent que le plumage blanc cache une chair noire. La plume de cygne serait-elle la championne de la dissimulation ? Evoquerait-elle la tromperie ? Oiseau d'Apollon parce que l'on croyait que le cygne, près de mourir, chantait mélodieusement. Oiseau de Vénus pour son extrême blancheur.

DINDE et DINDON : Plume dangereuse, qu'on se le dise ! C'est la puissance virile qui est invoquée. Son cou quand il gonfle… sa couleur… l'image phallique est au rendez-vous !

EPERVIER : Sa plume signe la promptitude mais aussi l'agressivité et le sens guerrier. Elle incite à la vie solitaire, accentue le sens guerrier. Attribué au dieu Osiris, sa vue perçante et son vol rapide, lui permettent de symboliser le soleil. Il eut sa ville bien à lui : "Iéracopolis" !

FAISAN : Sa plume suggère la féminité. Son chant et sa danse évoquent l'harmonie cosmique. Cet oiseau apparaît dans la vie quotidienne de chacun pour signaler l'importance de l'éternité. Pour les anciens, sa viande était imputrescible ; de là à incarner l'immortalité ! Les poètes de l'antiquité signalaient, avec humour, que le faisan se métamorphosait en serpent au rythme des saisons. Oiseau particulier, plumes singulières, attention le mystère est grand, l'humilité est recommandée.

FAUCON : Sa plume évoque la clairvoyance, la bonne vue et la force intérieure. Elle signale la présence de l'ange gardien et du monde subtil, n'est-il pas le Prince des Oiseaux ! Mais attention, sensible aux choses extérieures elle oublie de s'occuper des qualités essentielles".

FAUVETTE : Sa plume protège la famille et la maison.

FLAMANT : Sa plume, symbole de l'âme, permet de voyager des ténèbres à la lumière car l'oiseau est l'initiateur du feu sacré.

GARUDA : Sa plume est introuvable, c'est probablement une chance car son pouvoir est incroyable. Oiseau fabuleux de la mythologie hindoue, il a une tête humaine, trois yeux, un bec et des ailes d'aigle. Ce n'est pas tout, son visage blanc, ses ailes écarlates et son corps en or attisent l'imaginaire de tous les rêveurs.

GEAI : Sa plume apporte de la clarté dans les situations troubles, elle dissipe la dépression et la tristesse. "Il avait été condamné à mort et les oiseaux, après lui avoir arraché toutes les plumes, se préparaient à le pendre. Le coucou innocenta le geai et ordonna à ceux qui l'avaient dépouillé de lui donner chacun une plume d'où la diversité de couleur du plumage du geai."

GRIFFON : "Animal fabuleux qui par-devant ressemblait à l'aigle et par derrière au lion, avec des oreilles droites, quatre pieds et une longue queue." Autant d'aptitudes indispensables pour être un vrai gardien de trésor. Elle permet de trouver des trésors, cette plume est toujours en or, elle ne se trouve qu'à la croisée des chemins entre le conscient et l'inconscient.

GRIVE : Sa plume permet de vivre vieux.

GRUE : Symbole de la prudence et de la vigilance, sa plume lutte aussi contre la fatigue et développe la volonté. Elle propose de sortir de la sottise, de la maladresse et nous préserve des embûches.

plume 3HERON : Sa plume suggère la sobriété. Porte-bonheur, elle révèle les mauvaises pensées et les chasse. Elle lutte contre l'indiscrétion, le qu'en dira-t-on et toutes les ingérences intempestives.

HIBOU : Sa plume lutte contre la tristesse et la mélancolie.

HIRONDELLE : Sa plume favorise la fécondité, le renouveau et l'alternance, sans oublier l'acquisition de patrimoine. Messagère du printemps, sa plume signe le renouveau et la fécondité. Elle permet de résister au sommeil. A chacun de faire attention car ce bel oiseau est aussi le symbole de l'inconstance. "Noé envoya un moustique sucer le sang de toutes les créatures pour savoir laquelle était la meilleure. Le cousin déclare que le sang humain est le meilleur aussitôt l'hirondelle lui coupe la langue d'un coup de bec. Furieux le serpent attrape l'hirondelle par la queue pour la dévorer mais seules les plumes du milieu lui restèrent dans la gueule". Elle était immolée aux dieux Lares parce qu'elle niche dans les maisons dont ils sont les gardiens. "Comme l'hirondelle, je pépie. Je gémis comme la colombe, mes yeux faiblissent à regarder en haut". (Isaïe 38.14)

HOMA : Oiseau fabuleux de la littérature persane, sa plume, peinte, imaginée, évoquée, a des vertus bénéfiques.

HUPPE : Sa plume est chargée de toute l'impureté du monde. Ne fait-elle pas son nid avec des excréments ? "La tradition orale précise que Noé, notre grand ancêtre, lui a répondu trois fois. Elle demandait à Noé, à l'origine du monde : Avec quoi puis-je bâtir mon nid ? La première fois Noé répondit avec de l'or, elle n'entendit pas. Avec quoi ? De l'argent fit-il légèrement agacé. Elle n'entendit rien. Avec quoi ? Dit-elle une troisième fois. Avec de la merde, dit-il  en colère".

 

plumes 2

IBIS : Sa plume signe la parole créatrice, la quête spirituelle et la soif du sacré. Elle invite à la contemplation, au silence et à la sagesse. En tout état de cause, l'oiseau est le symbole de l'utilité suprême. "Lorsqu'il a la tête et le cou sous les ailes, sa figure revient à celle du cœur. Il chasse les serpents qui envahissaient l'Egypte ancienne, mais aussi les sauterelles et les chenilles". Les médisants de l'antiquité racontent que ce n'est pas pour rien que l'ibis fréquente les serpents, il serait le symbole de la mauvaise vie.

LINOTTE des VIGNES : Saint Vincent buvant un verre de vin, une linotte se plaignit d'être toute grise. Il lui dit de tremper son bec, saint Vincent plonge l'oiseau jusqu'à la poitrine. C'est ainsi que son plastron porte la nuance lie de vin. Ah! L'alcool et le vin ne font décidément pas bon ménage avec la blancheur. Il faut souligner qu'elle était grise avant de boire et pas l'inverse… Rabelais et Kabir n'ont jamais contesté les bienfaits de la juste ivresse.

LORIOT  : Sa plume favorise le mariage, elle permettait aussi de résister à la jaunisse, les couples mariés ne se doutent pas de cela. Au Japon, l'oiseau est associé aux fleurs du pêcher et représente le printemps.

MARTIN PECHEUR : Sa plume symbolise la fécondité et le bonheur conjugal. "Noé après avoir lâché la colombe, chargea l'oiseau bleu d'aller voir si la terre réapparaissait. L'oiseau quitta l'arche, un vent fort le précipita au plus haut du ciel. Le bleu du firmament colora son plumage. L'oiseau s'approcha du soleil, les plumes de son ventre commencèrent à roussir".

MERLE : Sa plume évoque la moquerie. "Son plumage était du blanc le plus pur jusqu'au jour où sur les conseils de la corneille, il planta son bec dans de la poudre d'or étendue sur le sol. C'était le trésor d'un affreux démon, celui-ci jeta sur lui du feu et de la fumée. Il devint tout noir à l'exception de son bec, couleur de l'or".

MILAN : Sa plume stigmatise le bavardage et la vulgarité. Elle invite à la clairvoyance, à la profondeur de l'intelligence.

MOINEAU : Sa plume incite à la luxure. Cet oiseau, animal de Vénus, est un loubard de première catégorie, il se déplace en bande et s'amuse du malheur des autres volatiles. Il n'est pas fréquentable et je déconseille à tout le monde de dormir en reposant la tête sur un oreiller rempli de plumes de moineau, les rêves seraient belliqueux.

MOUETTE : Sa plume permet de trouver le trésor intérieur, la lumière du cœur.

OIE : Sa plume aurait des vertus aphrodisiaques, elle exacerbe le désir et la féminité. Image de l'âme qui descend dans la matière et s'en libère. Son œuf est à l'origine de nombreuses légendes, son titre de messagère entre la terre et le ciel n'a pas pris une seule ride. La tradition orale la préfère sauvage ou grise, c'est une question de goût ! Dans notre région nous préférons "l'oie blanche". "Les Romains l'honorent car elle a sauvé le Capitole".

OISEAU DU PARADIS : Sa plume est doublement légère, elle signale la proximité du sacré.

OISEAU MOUCHE : Sa plume symbolise la rapidité d'action, la grâce dans le mouvement.

OUTARDE : Sa plume symbolise l'insaisissabilité, elle trace le parcours d'une vie d'homme entre routine et inattendu…

pintade 2PAON : Plume de vanité, elle aime la roue, le disque solaire et la globalité. La tradition paysanne, loin d'être désuète, semble nous suggérer que cette plume se manie avec délicatesse. Besoin de se montrer, de tirer profit de sa beauté, envie de parader, c'est le temps de l'enflure spirituelle. Elle transforme le venin en liqueur sacrée. Sa queue représente le ciel étoilé, ses taches de couleur les multiples yeux de la claire conscience. Cet oiseau aurait donné son nom à la ville de Poitiers peut-être pour la douceur de sa voix et les couleurs de son plumage.

PELICAN : Sa plume prédispose à la solitude. "Oiseau aquatique, il aime tant ses petits qu'il se déchire l'estomac pour les nourrir". Sa plume éveille à l'amour paternel, elle signe une soif de purification insatiable.

PERDRIX : Sa plume permet de résister aux poisons et à la mort. L'appétit sexuel et la luxure sont au rendez-vous. Les bruits de couloirs disent qu'elle est fourbe et immonde, qu'elle pille les œufs d'une autre perdrix pour les couver". "Son bec est rouge, son plumage aurore, le sang bouillonne dans ses yeux".

PERROQUET : Parole perdue et mots jetés à la volée, sa plume colorée interpelle l'intelligence de l'homme. Elle symbolise la communication.

bouquet de plumes

PERRUCHE : L'oiseau et sa plume désirent avec ardeur la source de l'eau de l'immortalité. "Vêtue de vert comme la pistache et ornée d'un collier d'or".

PHENIX : Sa plume incite à l'étude des sciences divines, de la théologie et de la philosophie. "De la grandeur d'un aigle, avec une houppe sur la tête, les plumes de son cou dorées, les autres pourprées, la queue blanche, mêlée de plumes incarnates et des yeux étincelants comme des étoiles, lorsqu'il voit sa fin approcher, il se forme un nid de bois et de gommes aromatiques qu'il expose aux rayons du soleil et sur lequel il se consume. De la moelle de ses os naît un ver, d'où se forme un autre phénix." Il est ici question d'immortalité.

PIC-BOIS : Sa plume permet de prévenir et guérir les pierres au foie.

PIE : Sa plume protège du vol et de la superficialité. Premier écologiste, bien avant "les verts", animal propre, il nettoie son environnement immédiat. Oiseau babillard il annonce de la bonne compagnie. "Jadis les plumes de cet oiseau étaient d'une richesse incomparable mais son orgueil et son manque de compassion lui valurent des plumes blanches et noires, l'emblème du deuil".

PIGEON : Sa plume, dans un oreiller, a la réputation de retarder la mort du malade. Symbole de l'amour et de la tendresse affective.

PIVERT : Sa plume protège de la tempête et de la foudre. Ce symbolisme n'étonne personne car nous savons qu'il est à l'origine de la création de la ville de Rome. Il partage la tête d'affiche avec une louve particulièrement originale, allez donc questionner Romulus et Rémus.

POULE : Sa plume encourage la maternité et les valeurs familiales. Elle permet de sortir des histoires lugubres, d'accepter avec plus de force les épreuves douloureuses de la vie.

ROITELET : Sa plume révèle l'aristocratie du cœur, la noblesse des sentiments. "Ayant dérobé le feu du ciel, il se brûla les ailes. Deux tâches rousses sous les ailes, deux plumes frisées sous la queue. Il traverse l'enfer, passe par un trou d'une serrure, il a roussi ses plumes. Une autre histoire le met en scène,  un jour le Seigneur réunit toute la gent volatile, il est temps de savoir qui est le roi des oiseaux. Le but est d'atteindre le soleil ou de s'en approcher. Tous les oiseaux s'envolent, l'aigle attend quelques instants puis s'élance à son tour. Très vite, il s'affirme en tant que roi, il plane au-dessus de tous les autres savourant sa victoire. L'aigle n'a pas senti la présence d'un petit oiseau dans les plumes de son cou, celui-ci prend son envol et se lance à la conquête du soleil. L'aigle sera le roi et l'oiseau le roitelet.

ROCK : Sa plume blanche donne de la bravoure. Oiseau fabuleux de la littérature médiévale, il doit sa célébrité aux Milles et Une Nuit et à la légende de Sinbad.

quatre plumes

ROSSIGNOL : Sa plume signe l'inspiration poétique. Cet oiseau est attribué à Orphée, ce poète avait tant de talent pour la poésie et la musique qu'il devint le fils d'Apollon et de la muse Calliope. Symbole de joie devant le soleil qui se lève, le rossignol a si grande joie qu'il ne peut la taire. "Les secrets de l'amour me sont connus, quiconque m'écoute perd la raison".

ROUGE-GORGE : Sa plume représente la charité. Oiseau de la discrétion, il témoigne de sa foi en accompagnant la passion de Jésus, en ôtant de son front une épine. Petit par la taille mais un cœur démesurément gros. Après le roitelet, le chardonneret et l'alouette, le rouge-gorge porte le précieux fardeau solaire, ayant posé le feu sur sa poitrine, il eût le cou brûlé.

SIMORGH : Sa plume guérit toutes les blessures. "C'est en brûlant sa plume que l'oiseau apparaît". Image du maître spirituel et du moi caché, cet oiseau est la manifestation de la divinité. "Simorg-Anka, oiseau fabuleux des Perses qui habite dans les montagnes du Caf".

pintade

TOUCAN : Sa plume ensoleille le cœur de l'homme. La richesse de ses plumes est évidente, les plus belles, de couleurs rouges et jaunes, se trouvent sous sa gorge. Les Jivaros utilisent pour confectionner leurs coiffes, les plumes de dizaines de bêtes.

TOURTERELLE : Sa plume symbolise la chasteté, la légèreté, la fidélité conjugale.

VAUTOUR : Sa plume stimule le courage et la métamorphose. Elle facilite l'accouchement des femmes enceintes. "Lorsqu'il est en amour, il ouvre au vent du Nord les parties génitales et en est comme fécondé pendant cinq jours, durant lesquels il ne mange ni ne boit, tout occupé du soin de se reproduire."

Ch.C