02 mars 2013

Carte de l'instant présent

langage astro-charles 

2016-03-08_212532

 

Sur Facebook : https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50

Sur Facebook, vous pouvez aussi consulter la page : astrologie poètique.

Posté par caruana charles à 13:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


08 novembre 2012

L'astrologie poétique ?

3 saturne uranusQu'est-ce que l'astrologie poétique ?

Pourquoi nommer ta pratique astrologique comme cela ? Me demande un ami.

Depuis une quarantaine d’années, j’ai pris refuge dans l'astrologie. Cette expression « l’astrologie poétique » synthétise, avant tout, une relation intime, une parole vivante… une proximité.

C’est une invitation à l’ouverture alors je commence par élaguer ce qu’elle n’est pas !

La lecture du thème ne s’appuie pas sur la compréhension psychologique, sur un accompagnement analytique dans la durée; la parole de l’astrologie poétique n’est pas celle d’un psychothérapeute.

Elle n’explore pas le temps projeté, pas d’affirmation divinatoire, pas de spéculation événementielle. La parole de l’astrologie poétique n’est pas celle d’un astrologue traditionnel, d’un médium ou d’un voyant, plutôt celle « d’un conteur ».

« La technique des maisons dérivées » est mon outil privilégié, mon jeu d’images, ma source d’inspiration. 

2 terre mars jupiter bis

Habituellement le thème natal, avec ses douze maisons astrologiques, fait référence à l’Ascendant, à la Personnalité, celle-ci devient naturellement le secteur le plus important de l’interprétation, elle récupère tous les dividendes.

La technique des maisons dérivées invite à une lecture singulière du thème natal. Elle ne change rien à l’élaboration du thème, ne réinvente pas l’astrologie et respecte toutes les interprétations et les techniques traditionnelles.

Par contre, elle détrône l’Ascendant de sa fonction omnipotente, au profit du centre du zodiaque et d’une vision globale.

L’importance de toutes les maisons astrologiques est quasiment égale.

La personnalité n’est pas, pour autant, mise au placard, elle reste « le témoin privilégié » de toutes les observations. Ses rêveries figées, scénarisées, répétitives sont vues, entendues, mises en lumière. Devant l’abondance des informations analogiques qu’offre l’interprétation selon les maisons dérivées, la personnalité reprend sa juste place et se met au service de l’ensemble du zodiaque. Le temps de la rétention d’énergie est clos, celui de l’ouverture commence.

C’est le passage de la périphérie au centre du zodiaque. Le retour à Soi. Ce « déhanchement subtil » est une délocalisation de la conscience. Une autre lecture du thème natal devient possible parce que la posture est centrée.

3 saturne uranus

L’affirmation poétique !

La conscience, depuis le centre de la roue zodiacale, regarde les événements du quotidien comme un spectacle, sans pour autant se perdre, s’excentrer ou se sentir mal. Le thème natal redevient alors ce qu’il a toujours été : un ciel ouvert ! Celui qui vit cette ouverture est poète. C’est l’état naturel de notre conscience. La parole issue de cette dilatation de conscience, ne fait pas référence à la poésie de salon, à la culture littéraire ou à une technique d’écriture. Spontanément, avec maladresse ou bonheur, la parole habille les espaces silencieux inexplorés.

Le poète Claude Margat dit : je suis un « arpenteur d’espace ». Parole pèlerine ! Elle nomme sans pourquoi, elle est offerte, offrande… C’est l’assurance d’un inconfort joyeux.

Un vol de moineaux, bruyants et querelleurs, ponctue l’immensité impassible d’un ciel offert.

4 uranus neptune pluton

Sur Facebook : https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50

Sur Facebook, vous pouvez aussi consulter la page : astrologie poètique.

Posté par caruana charles à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :