14 mars 2016

Jacqueline Kellen

"Mystique et érotique"

 

Posté par caruana charles à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 février 2016

Yvan Amar

"Là était donné à voir ce que l'homme ne voyait pas en lui." 

2015-12-25_105500

 "Le propre du théâtre grec ou des mythes est le témoignage achevé de ce qu'Aristote appelait la catharsis. Quand on allait voir le théâtre d'Euripide et d'Eschyle, la scène devenait le lieu sacré de la prise de conscience. Les acteurs étaient au service d'un texte qui disait l'histoire de la conscience à partir des dieux, des héros ou des hommes. Là était donné à voir ce que l'homme ne voyait pas en lui. 

Sur la scène, son propre mystère lui était révélé ; alors opérait le charme du témoignage authentique, et la catharsis, la purgation des passions de l'âme, la purification avaient lieu."

Yvan Amar, "L'Effort et la Grâce" aux éditions Albin Michel.

Posté par caruana charles à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2016

Fabrice Luchini

"L'autre et la connaissance de soi"

Merci Marie-Pierre

Posté par caruana charles à 16:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 février 2016

Jean Klein

"L'insondable silence"

2016-02-10_144328

"Méditer n'est pas une fonction cérébrale.
S'asseoir avec l'intention de méditer n'est pas une méditation.
Nous avons quelquefois un besoin intérieur de méditer, mais il ne provient pas de l'ego qui, lui attend toujours un résultat, il est suscité directement par le silence, par notre vraie nature.
Tant que vous ne vivez pas le silence, la position assise peut vous aider à devenir plus conscient, à constater que vous êtes constamment en réaction. Cette seule observation vous situe en dehors de ce problème et viendra le moment où vous vous trouverez en écoute, c'est à dire en état d'acceptation, car accepter vous met automatiquement en état d'écoute.
Alors, vous ne pratiquez plus la méditation, elle a lieu en toute circonstance, à tout instant."
Jean Klein - l'insondable silence- les deux océans

Merci Annie Lopez.

Posté par caruana charles à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2016

Charles Coutarel

" La vie ne meurt pas "

2016-02-01_142721

La Réalisation de Soi nous invite à grandir en conscience : à quitter nos enfantillages, le plus souvent névrotiques, à nous libérer de nos souffrances et à devenir des êtres responsables et conséquents.

En dehors de la valeur intrinsèque de cette reconnaissance et de la célébration de notre véritable nature, l'intérêt majeur d'une telle démarche c'est la potentielle libération de nos vieux schémas de confusion et de souffrance. Et finalement la paix qui en découle naturellement… La Paix du cœur et de l'esprit…

Une paix simple, sans histoire. Avec cette Paix, une Joie innocente émerge. Une grâce simple… Rien de plus. Autrement nul besoin. C'est libre. Si l'éveil ou la réalisation de soi ne vous concerne pas, c'est aussi bien, il n'y a pas d'obligation. Mais si simplement votre vie vous intéresse ; si la paix, la douceur, le bien-être, l'intelligence, le partage, la joie et l'amour sont des mots qui ont un sens réel pour vous, alors faites donc pareil ! C'est uniquement pour vous.

Posté par caruana charles à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 décembre 2015

Osho

" L'intimité "

2015-12-30_094836

Tout le monde craint l’intimité – qu’on en soit conscient ou non est une autre chose. Etre intime signifie s’exposer devant un étranger - et nous sommes tous des étrangers - personne ne connaît personne. Nous sommes même des étrangers pour nous-mêmes, parce que nous ne savons pas qui nous sommes.

L’intimité vous rapproche d’un étranger. Vous devez laisser tomber toutes vos défenses ; alors seulement l’intimité est possible. Mais si vous laissez tomber toutes vos défenses, tous vos masques, qui sait ce que l’étranger fera de vous ? Voilà la peur. Nous cachons tous mille et une choses, non seulement aux autres, mais à nous-mêmes, parce que nous avons été éduqués par une humanité malade, avec toutes sortes de répressions, d’inhibitions, de tabous. Et la peur, c’est qu’avec quelqu’un d’étranger – vous pouvez avoir vécu avec la personne trente ans, quarante ans, cela n’a pas d’importance – l’étrangeté ne disparaît jamais – vous avez l’impression d’être plus en sécurité en conservant une petite défense, une petite distance, car on pourrait peut-être profiter de vos faiblesses, de vos fragilités, de votre vulnérabilité.

Tout le monde a peur de l’intimité.

Le problème se complique, car tout le monde désire l’intimité. On désire l’intimité, sinon on est seul dans cet univers – sans ami, sans amant, sans personne à qui faire confiance, sans personne à qui pouvoir ouvrir toutes ses blessures. Et à moins d’être ouvertes, les blessures ne peuvent pas guérir. Plus vous les cachez, plus elles deviennent dangereuses. Elles peuvent devenir cancéreuses.

D’une part, l’intimité est un besoin essentiel, tout le monde en a donc envie. Vous voulez être intime avec l’autre afin que cet autre lâche ses défenses, qu’il devienne vulnérable, qu’il ouvre toutes ses blessures, qu’il lâche tous ses masques, sa fausse personnalité, qu’il se montre tel qu’il est. Et d’autre part, tout le monde a peur de l’intimité – vous voulez être intime avec l’autre, mais vous ne laissez pas tomber vos défenses. C’est l’un des conflits entre amis, entre amants : personne ne veut laisser tomber ses défenses, personne ne veut se montrer dans toute sa nudité, sincère, ouvert – pourtant les deux ont besoin d’intimité.

A moins d’abandonner toutes vos répressions, toutes vos inhibitions – qui sont les cadeaux de vos religions, de vos cultures, de vos sociétés, vos parents, votre éducation – vous ne serez jamais capable d’être intime avec qui que ce soit. Et vous devrez prendre l’initiative.

Mais si vous n’avez ni répressions ni inhibitions, vous n’aurez aucune blessure non plus. Si vous avez vécu une vie simple, naturelle, il n’y aura aucune peur de l’intimité, juste la joie extraordinaire de deux flammes se rapprochant si bien qu’elles deviennent quasiment une. Et la rencontre est incroyablement gratifiante, profondément satisfaisante. Mais avant de pouvoir vous essayer à l’intimité, vous devez nettoyer complètement votre maison.

Seul un homme de méditation peut permettre à l’intimité de se produire. Il n’a rien à cacher. Tout ce qu’il craignait qu’on sache, il l’a lâché lui-même. Il n’a qu’un silence et un coeur aimant.

Osho

Merci Milko Angelo Mestdagh

https://www.facebook.com/m.milko/posts/10208378976416639

https://www.facebook.com/groups/Satsang.Rassemblement.en.Soi/

Posté par caruana charles à 10:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 novembre 2015

Victor Hugo...

"C’est par la fraternité qu’on sauve la liberté."

téléchargement (1)

 "Actes et paroles"

Je viens ici faire mon devoir. Quel est mon devoir ? C’est le vôtre, c’est celui de tous. Défendre Paris, garder Paris. Sauver Paris, c’est plus que sauver la France, c’est sauver le monde. Paris est le centre même de l’humanité. Paris est la ville sacrée. Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain. 

Paris est la capitale de la civilisation, qui n’est ni un royaume, ni un empire, et qui est le genre humain tout entier dans son passé et dans son avenir. Et savez-vous pourquoi Paris est la ville de la civilisation ? C’est parce que Paris est la ville de la révolution.

Qu’une telle ville, qu’un tel chef-lieu, qu’un tel foyer de lumière, qu’un tel centre des esprits, des cœurs et des âmes, qu’un tel cerveau de la pensée universelle puisse être violé, brisé, pris d’assaut, par qui ? par une invasion sauvage ? cela ne se peut. Cela ne sera pas. Jamais, jamais, jamais !

Citoyens, Paris triomphera, parce qu’il représente l’idée humaine et parce qu’il représente l’instinct populaire. L’instinct du peuple est toujours d’accord avec l’idéal de la civilisation. Paris triomphera, mais à une condition : c’est que vous, moi, nous tous qui sommes ici, nous ne serons qu’une seule âme ; c’est que nous ne serons qu’un seul soldat et un seul citoyen, un seul citoyen pour aimer Paris, un seul soldat pour le défendre. À cette condition, d’une part la république une, d’autre part le peuple unanime, Paris triomphera. Quant à moi, je vous remercie de vos acclamations mais je les rapporte toutes à cette grande angoisse qui remue toutes les entrailles, la patrie en danger.

Je ne vous demande qu’une chose, l’union ! Par l’union, vous vaincrez. Étouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles. Serrons-nous tous autour de la république en face de l’invasion, et soyons frères. Nous vaincrons.

C’est par la fraternité qu’on sauve la liberté.

Victor Hugo

"Actes et paroles"... 4 septembre 1870.

Merci J.P Mallard

Posté par caruana charles à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2015

Pablo Néruda

2015-10-10_153244

Merci Mimi Fox

Posté par caruana charles à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2015

Satprem

Satprem

L'aventurier de l'intérieur !

Posté par caruana charles à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 août 2015

Jiddu Krishnamurty

"La vérité est un pays sans chemin !"

https://www.youtube.com/watch?v=sT4CzSoqbG4

Jiddu Krishnamurti - Entretien en français 1972

Merci Chantal Cemoi Champ.

Posté par caruana charles à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]