26 novembre 2015

Pleine lune de novembre

« Le passe-partout »

centaure_eros

Eros et le vieux centaure...musée du louvre

La pleine lune dans le signe des Gémeaux, enfantine et insouciante, s’oppose à la gravité de la triple conjonction dans le signe du Sagittaire : Soleil, Mercure et Saturne.

Voilà bien un temps de confrontation, de perte de légèreté et de recentrage sur l’essentiel.

Mercure-Hermès, à l’honneur durant cette lunaison, est la clef qui ouvre toutes les portes. Il a su, sait et saura, avec son inventivité permanente et son imagination puissante, rencontrer les problèmes, les analyser et en tirer profit.

*

images (2)

Le signe des Gémeaux propose l’imagerie du Centaure, cet animal hybride, mi-homme mi-cheval. C’est l’attachement aux émotions instinctives, pas encore humanisées. La personnalité se gonfle d’importance, elle se croit investie de la toute puissance divine. Dans le même temps, la dimension humaine disparaît et la sensibilité féminine est en sommeil.

Le signe du Sagittaire, par l’intermédiaire de Dionysos et d’Asclépios, illustre la maturité spirituelle. La naissance de ces deux figures de la mythologie grecque témoigne de la mort-renaissance du héros. Ainsi les dépendances affectives et sécuritaires à la famille, à la société, à la mémoire, au connu, disparaissent.

La relation humaine individualisée peut alors fleurir.

téléchargement

Dionysos, le « deux fois né », persécuté par Héra, la compagne de Zeus, est ressuscité par Gaia, sa grand-mère. Il émane de la Nature éternelle et tutoie le divin. Il théâtralise l’ivresse de la communion intime avec le Soi. Sa seule présence est guérisseuse.

images

Asclépios,  « l’inépuisable bonté », guérit avec quelques gouttes de sang de Méduse, il transforme "le venin en remède" et ressuscite les morts des enfers. Il sera foudroyé-illuminé par Zeus et prendra sa place dans le ciel étoilé : la constellation du Serpentaire.

*

https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50          

 https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique

Posté par caruana charles à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 novembre 2015

Victor Hugo...

"C’est par la fraternité qu’on sauve la liberté."

téléchargement (1)

 "Actes et paroles"

Je viens ici faire mon devoir. Quel est mon devoir ? C’est le vôtre, c’est celui de tous. Défendre Paris, garder Paris. Sauver Paris, c’est plus que sauver la France, c’est sauver le monde. Paris est le centre même de l’humanité. Paris est la ville sacrée. Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain. 

Paris est la capitale de la civilisation, qui n’est ni un royaume, ni un empire, et qui est le genre humain tout entier dans son passé et dans son avenir. Et savez-vous pourquoi Paris est la ville de la civilisation ? C’est parce que Paris est la ville de la révolution.

Qu’une telle ville, qu’un tel chef-lieu, qu’un tel foyer de lumière, qu’un tel centre des esprits, des cœurs et des âmes, qu’un tel cerveau de la pensée universelle puisse être violé, brisé, pris d’assaut, par qui ? par une invasion sauvage ? cela ne se peut. Cela ne sera pas. Jamais, jamais, jamais !

Citoyens, Paris triomphera, parce qu’il représente l’idée humaine et parce qu’il représente l’instinct populaire. L’instinct du peuple est toujours d’accord avec l’idéal de la civilisation. Paris triomphera, mais à une condition : c’est que vous, moi, nous tous qui sommes ici, nous ne serons qu’une seule âme ; c’est que nous ne serons qu’un seul soldat et un seul citoyen, un seul citoyen pour aimer Paris, un seul soldat pour le défendre. À cette condition, d’une part la république une, d’autre part le peuple unanime, Paris triomphera. Quant à moi, je vous remercie de vos acclamations mais je les rapporte toutes à cette grande angoisse qui remue toutes les entrailles, la patrie en danger.

Je ne vous demande qu’une chose, l’union ! Par l’union, vous vaincrez. Étouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles. Serrons-nous tous autour de la république en face de l’invasion, et soyons frères. Nous vaincrons.

C’est par la fraternité qu’on sauve la liberté.

Victor Hugo

"Actes et paroles"... 4 septembre 1870.

Merci J.P Mallard

Posté par caruana charles à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2015

Nouvelle lune de novembre

" Etoile secrète et coeur de pomme..."

pomme_coupee_2

La Lune, le Soleil et Mercure, dans le signe du Scorpion, proposent une plongée dans le caché, les émotions intenses et les amours secrètes. 

L’intelligence curieuse et rusée de Mercure en Scorpion est une belle opportunité pour arpenter l'obscure intimité, l'abécédaire inattendu du silence retrouvé.

*

La conscience témoin apparaît.

Observation distanciée.

Conflit entre la sécurisation des habitudes coagulées et le senti d’ouverture.

Larmes, éclats de rire, grande solitude et auto dérision.

Sourire.

images (2)

" Oriente ton regard vers le soleil "

L’histoire d'Orion, ce héros de la mythologie grecque, illustre bien cette lunaison.

Un apiculteur souffrant de ne pas avoir de descendance, invoquait souvent les dieux... Un jour, trois voyageurs discrets, Zeus, Hermès et Poséidon, sensibles à son appel, lui rendent visite. Ils lui dirent : "Pour avoir un fils, il te faudra uriner sur la peau du bœuf que tu viens de sacrifier, puis tu l’enterreras." Neuf mois plus tard, un bébé naissait.

Seul un amoureux du miel, boisson solaire par excellence, peut avoir cette soif de "naître en conscience". Les trois dieux, à l'image de nos rois mages suivant l'étoile, attendaient depuis si longtemps l'éclosion de la fleur du coeur.

*

orion-chasseur-starrynight

Orion est amoureux de la fille d’un roi puissant, celui-ci lui promet la main de la princesse à condition qu’il débarrasse le pays des fauves qui l’infestent. Le héros s’acquitte de sa tâche mais le roi ne tient pas sa promesse. Après avoir bu quelques gourdes de vin, le courage revenu, il rejoint sa promise dans sa chambre, sans la bénédiction du père. Le lendemain du viol, le roi et quelques satyres, disciples de Dionysos, entraînent Orion à boire sans mesure. Ivre mort, ils lui crèvent les yeux et le jettent sur une plage.

Soyez rassurés, l’oracle prédit aussitôt qu’il retrouvera la vue en se dirigeant vers l’Est et en orientant son regard vers le soleil.

*

téléchargement

Il emprunte une barque, se dirige au son du marteau d’un cyclope, arrive dans la forge d’Héphaïstos. Le maître du feu place un enfant sur ses épaules et lui demande de faire toute confiance à son jeune guide.

Attaqué par un scorpion, il n'a plus aucun choix, il traverse l’océan, arrive au pays du soleil levant, regarde le soleil en face ! 

Hélios, dieu du soleil, lui rend spontanément la vue....  puis dans la foulée, il épouse Eos, la Dame de l’aurore... ensuite sans même se retourner une seconde, il aime la chaste Artémis... enfin foudroyé par Zeus, il trouve sa juste place dans le ciel : la constellation qui porte son nom. 

Faisant la jonction entre le feu souterrain d'Héphaistos, le feu du coeur de Dionysos, et la foudre céleste de Zeus, Orion réalise un chemin d'amour unique, perlé de trois visages de la féminité : Méropé, Eos et Artémis.

*

galastro5_10

https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50          

 https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique

 

Posté par caruana charles à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2015

L’aurore est éternellement naissante…..

" L’aurore est éternellement naissante….."

2015-11-05_091011

Adieu baiser visqueux de crapaud….
Lèvres rouge-sang…
Langue de vipère et gueule de Cerbère….
La Conscience embrasse la nuit !
*
La Gorgone n’a plus de boulot, elle en perd la tête !
Finis les pétrifications douloureuses…
Obéissance obligée….. aux oubliettes ….
La Conscience épouse la nuit !

*

Posté par caruana charles à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2015

les racines du ciel

"La beauté comme épiphanie"

Colette Nys-Mazure et Jean-Marie Gueulette

Merci Ann Sorel

Posté par caruana charles à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 octobre 2015

Pleine lune d'Octobre

" Terre de feu "

050217204815_45

La pleine lune, dans le signe du Taureau, exalte la sensibilité.

La rêverie de la Terre festoie en compagnie de Pluton en Capricorne,
de Vénus, Mars et Jupiter en Vierge.
*
Entre fantasme et réalité tangible,
entre apparition et rencontre authentique,
les formes du monde intermédiaire jubilent. 
Le monde des émotions se régale.
La nuit montre sa panoplie de visages étranges.
*
Fête de l’invisible.
Temps rituel offert aux ancêtres.
Manifestations ludiques, collectives, qui semblent indispensables au bon fonctionnement de la société.
Le Soleil en Scorpion déambule depuis quelques jours dans le dédale mystérieux. 

 

images (2)

L’automne est une invitation à entrer dans son cœur, à prendre refuge dans l’intime. 

Temps de recueillement.
Quittant la scène des phénomènes extravagants, délaissant les manifestations spectaculaires de l’inconscient collectif, s'offre enfin la réconciliation du visible et de l’invisible.

Tissée pour œuvrer dans le monde social, la personnalité reste devant la porte.
Le Soleil, alias le moi profond, entre en scène.

b1327269016_44

En Scorpion, la conscience découvre qu’elle n’est plus identifiée au corps physique,
elle bascule spontanément sur un autre continent.
Recul, distanciation…
Regard et monde émotionnel se rencontrent.
La vision globale accueille la personnalité, qui n’est plus le centre de gravité, plus la référence exclusive.
Écoute et lâcher-prise naissent spontanément.

"C’est à chacun de se libérer soi-même en cette bienveillante présence."

images (3)

https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50          

 https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique

Posté par caruana charles à 13:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 octobre 2015

Nouvelle lune d'octobre

« L'automne en fête ... »

kovacs

Margit Kovács (Hongrie, 1902-1977), Philémon et Baucis, céramique

Nouvelle lune dans le signe de la Balance, Lune, Soleil et Mercure reçoivent en plein cœur, la foudre de la planète Uranus dans le signe du Bélier. Inspiration soudaine et passage à l’acte imprévisible. La barque du soleil couchant accueille les amoureux, c’est "la qualité d’engagement" qui éclaire le chemin. Fanal allumé, la traversée de la nuit peut commencer.

La planète Pluton, dieu du monde souterrain, dans le signe du Capricorne, accompagne la manœuvre. Son autorité fait loi.

Juste posture et authenticité.

Vénus, Mars et Jupiter dans le signe de la Vierge, en opposition à Neptune en Poissons. Humilité, efficacité et sens pratique, épaulent avantageusement cette lunaison automnale.

philemon

Philémon et Baucis, une des histoires des métamorphoses d'Ovide, illustre bien cette lunaison. Zeus et Hermès décident d’aller à la rencontre des hommes avant de déclencher le déluge. Déguisés en voyageurs, ils demandent l’hospitalité, les portes restent closes. Le cœur des hommes est plus dur que la pierre.

Chemin faisant, une humble maison à flanc de colline, un vieil homme et sa femme accueillent les voyageurs. Philémon et Baucis partagent leur frugal repas avec simplicité. Un miracle se produit : la carafe de vin rouge vide se remplit mystérieusement. Aussitôt Philémon décide de sacrifier son unique oie afin de rendre hommage à ses visiteurs. 

Zeus et Hermès révèlent leur véritable identité et le destin dramatique des terres autour de leur maison qui soudainement sont submergées. La petite ferme est transformée en temple majestueux. Les dieux demandèrent à Philémon quel don il désirait le plus au monde.

Le vieillard demanda pour lui et sa femme, de servir comme prêtre et prêtresse dans le temple pour le restant de leurs jours, ainsi que de mourir en même temps afin de ne jamais être séparés.

Zeus réalisa leur désir, et au moment de leur mort, il les transforma en chêne et en tilleul, tendrement enlacés.

illustration de fraznçois chauveau

Illustration de François Chauveau

Bien sûr, comme d'habitude, cette histoire mythologique, enfantine et désuète, n'intéresse personne, par contre, c'est à chaque intelligence singulière d'entrer dans la danse et d'y trouver du sens.

Zeus et Hermès c'est une visitation intime, le réveil de notre conscience, l'inspiration.

Philémon et Baucis, le couple intérieur, est un état d'harmonie, d'écoute et de partage, pas surprenant qu'il accueille la Grâce passagère.

Le miracle du vin, l'abondance de joie, l'ivresse de la relation intime.

L'oie, animal de Zeus, symbolise la fidélité.

Le déluge ne concerne que les figements accumulés, l'incapacité d'aimer. C'est une libération de l'ignorance.

Le temple majestueux du coeur est spontanément restauré.

Les deux arbres symbolisent la verticalité, l'autorité divine pour le chêne et la fidélité pour le tilleul. Enlacés, entrelacés pour toujours, en analogie avec les énergies serpentines et le caducée d'hermès.

Bel automne à chacun !

*

http://mythologica.fr/grec/philemon2.htm

 https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50          

 https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique 

Posté par caruana charles à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2015

Pablo Néruda

2015-10-10_153244

Merci Mimi Fox

Posté par caruana charles à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Art tendre et tête de bois

« Art tendre et tête de bois »

2015-10-09_085226

Peinture de Clémence Caruana

*

« Art tendre et tête de bois » 

 Senteurs d’images anciennes sur vieux papier jauni.

Mystère et boule de gomme, l’illustration devient peinture comme par enchantement.

Sur un fond de sable blond, le grand marionnettiste de l’univers ouvre les bras et libère son pantin.

Lumière matricielle, chaude et profonde.

Grotte mythique et ombres animalières.

Le regard furtif, celui qui sait tout, celui qui a trop vu, trop lu,

trop bu… ne se reconnait plus.

L’innocence s’affiche.

Art tendre et tête de bois, étrange étonnement que d’entendre parler de soi…

 *

Galerie " La Mosaïque " Centre commercial Belbèze, rue Paul Riello 

Horaires d'ouverture: Du mardi au jeudi de 15h à 18h30

Vendredi de 10h à 12h et de 15h à 18h30 et Samedi de 9h30 à 12h30

Contact :c.caruana@hotmail.fr  - 06 38 10 25 87

http://caruanaclemence.canalblog.com/

Posté par caruana charles à 14:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 septembre 2015

Pleine lune de septembre...

« S’ouvrir à la vie »

mains

La confiance retrouvée...

Cette pleine Lune en Bélier, signe astral de la virilité masculine, s’affiche en "amoureuse provocatrice". L'extériorisation outrancière ne menant nulle part, il est bon de la saupoudrer de prudence et d'intimité.

Associée à Uranus, chevauchant la foudre, elle devient "fille de l’inspiration". L'intelligence intuitive, en lien privilégié avec le coeur, permet de sortir des pièges de l'ignorance.

Parrainée par Pluton, elle se métamorphose en "Reine des enfers". L'intériorisation excessive est plus un rapt qu'un voyage intime. Il est bon de sentir la caresse du soleil sur son visage, de marcher sur une terre ferme et bienveillante.

Soleil et Mercure dans le signe de la Balance proposent un coucher de soleil serein, une lumière qui ne brûle pas les yeux, un partage profond sans mot ni émotion, un silence palpable.

Ecoute écoutante...

Tirésias Johann Ulrich Krauss (1690)

L'histoire de Mélampous, devin et guérisseur de la Mythologie grecque, me semble en analogie avec les attributions symboliques du signe du Bélier.

Il se promène avec un roi dans la campagne, un serpent mord un esclave du roi, Mélampous tue le serpent puis le brûle pieusement. 

Il trouve le nid contenant les petits dans un tronc d’arbre. Il recueille les jeunes serpents. Le soir venu, les petits le remercièrent en "léchant les oreilles" du poète durant son sommeil. A son réveil, il découvre qu’il a le don de comprendre le langage des animaux et des oiseaux.

*

L'étymologie poétique de son nom est "l'homme aux pieds noirs", elle signale un ancrage, un contact tellurique. Il ne marche pas, il "serpente" ! Voyage nocturne, la conscience arpente la descente dans la nuit profonde.

Roi (le coeur), l'arbre (l'axe du monde) le serpent (la circulation des énergies), c'est la mise en mots imagés du retour à Soi.

Présence.

*

Plus tard, il sacrifie un taureau, l’offre aux oiseaux. 

Un vieux vautour lui raconte l’origine de la blessure du Prince. Son père, le roi, était en train de castrer des béliers, voyant son enfant, il s’approche de lui avec son couteau sanglant, le jeune enfant prend peur. Le roi plante son arme dans un tronc d’arbre, accueille son enfant avec tendresse, puis il oublie son couteau.

La source de l'infirmité du prince est entendue, dite, théâtralisée !

Mélampous retrouve l’arme au cœur de l’arbre, retire le couteau, puis il lui fit boire une boisson composée "de vin et de rouille de couteau".

Guérison.

Retrouver sa puissance créatrice, sa joie de vivre, enfanter à chaque instant, rendre hommage.

20150402-152721-METEO-Paris-REPORTER_WEB-173762_g

https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50          

https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique 

Posté par caruana charles à 14:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]