"La rencontre imprévisible..."

le-jardin-des-hespc3a9rides

Quatre planètes sont au rendez-vous de la nouvelle lune dans le signe des Poissons : Mercure, Neptune, Lune et Soleil.

Attraction océanique ! La mer est démontée mais l'enthousiasme et la recherche d'émotions intenses nous motivent. Rêve, fantasme, exagération, ensommeillement, peur, les enfantements de la nuit accaparent notre attention.
Dans le même temps, l’invitation du silence est entendue… Une distance face au monde de l’efficacité se pose…  Un accueil inattendu du quotidien étonne…

Mars et Saturne, en Sagittaire, fomentent, préparent secrètement l'embuscade. Ou bien alors, c’est l’émergence d’un acte issu de notre profondeur d’être qui s’impose naturellement…  La conscience sort d’un état de rêve et prend conscience d’elle-même.
Quant à Jupiter, dans le signe de la Vierge, capitaine du bateau, il apporte de la compétence, du cadrage et de la prudence. 
Cette lunaison hivernale, dernière épreuve du cycle annuel, nous permet de tordre le cou à l'obscurité terrifiante... et d'accueillir le renouveau, symbolisé par le Printemps.

ecf

Hercule luttant contre Nérée, lécythe à figures noires, 500-490 avJC.

Hercule, héros de la mythologie grecque, lors de son onzième travail, est en grande difficulté car il doit cueillir les fameuses pommes d'or mais il ne sait pas où chercher ? Fatigué, désirant se reposer, l'obscurité fraîche d'une grotte l'attire, il entre mais, par mégarde, il marche sur un homme endormi, c'est Nérée, le dieu des océans.

L’assoiffé de vérité trouve et retrouve son chemin
en fréquentant le silence.
Il entre dans la grotte de son cœur.
Et rencontre par inadvertance, son maître intérieur.

*

Nérée, bien plus bienveillant que Neptune, est « le sage de la mer ». Dans les anecdotes mythologiques, il a le don de se métamorphoser pour échapper à ses adversaires.

Nérée en chacun de nous, est notre « espace » émotionnel.

En mutation permanente, il n’est pas saisissable

par la compréhension mentale.

La déferlante de créativité est aussi magnifique que dévastatrice.

*

Nérée, aussitôt réveillé, en colère, se transforme en lion et saute sur le héros, qui le terrasse et le ligote. Mais il se change en serpent et attaque Hercule, qui l'attrape par la tête et le fait tournoyer. Nérée se métamorphose en flammes ardentes, mais encore une fois, le héros éteint le feu avec sa peau de lion.

Le lion : le feu de la personnalité, de la projection extériorisée.
Le serpent : le feu souterrain de notre intériorité.
Les flammes ardentes : l’enflamment total de notre conscience.
Hercule est notre soleil intérieur.
Le feu ou plutôt la lumière est notre cœur au sein de la nuit existentielle.
L’expérience du héros rencontrant le dieu de l'immensité est la révélation de la toute puissance de la Présence.
Les trois feux représentent les trois pommes d’or que la conscience cherche.
Le cœur est le jardin des Hespérides.


Nérée se calme, reprend sa forme humaine et indique à Hercule le chemin qui mène au jardin des pommes d'or.

*

https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50          

 https://www.facebook.com/#!/AstrologiePoetique