26 juin 2013

Lettre du mois de juillet

 

Enfant-Roi !

Veux-tu goûter l’amour dans le fini du monde ?

 grand sourire

Jupiter et Soleil dans le signe du Cancer, senteur d'intime.

Vacuité sereine.

Alors… Chut…. Chaque mot prononcé dans cette conque marine, est aussitôt amplifié..... entendu par tous.... prié par chacun, partagé comme un morceau de pain, bu comme un breuvage sacré….

*

jupiter 2

La Conscience rentre chez elle !

Le chemin caillouteux de la maison est foulé,

Le gravillon tressaille !

On frappe à la porte !

Sous la porte, un rai éclatant de lumière taquine mon regard.

Qu'importe ! J’avance….

Politesse oblige,

J’ouvre... Je m’ouvre….

*

Un cycle de douze années, un tour complet de zodiaque rien que pour faire bombance, manger les fruits de la passion et boire l’ambroisie en bonne compagnie.

*

jupiter

En Cancer, c’est un ventre de femme qui s’offre à la fécondation mystérieuse, que cela ne tienne, Jupiter, alias Zeus, est toujours disponible, prêt à se transformer….

Hibou timide…..

Taureau blanc….

Oiseau de proie.....

La serviabilité même !

Il rend service par amour.

Il féconde éternellement tout ce qui se présente dans la bienveillance de l’instant présent.

*

jupiter 3

Dans le signe du Cancer, il ne fréquente pas les questionnements psychologiques, il n’a pas de temps à perdre car il féconde tout, tout le temps....

Intelligence pélerine.

Transhumance éternelle.

Il va, sans se retourner, enfantant l'intime à chaque instant.

*

Pour une rencontre amoureuse, il offre son nid d’amour, sa chambre haute….

Là dans le tumulte de la jouissance, il maquille son foudroiement pour ne pas heurter le voisinage. Et durant trois jours et trois nuits, car il ne sait que tripler la mise, il œuvre souverainement.

*

Enfant-Roi !

Veux-tu goûter l’amour dans le fini du monde ?

bebe-besoin-intense-solution

 

Sur Facebook : https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50

Sur Facebook, vous pouvez aussi consulter la page : astrologie poètique.

 

Posté par caruana charles à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Pleine lune de Juin

Le roi est nu !

A2013-06-26_204716

 

« Pouvoir sur le monde ou Pouvoir d’être…»

La Lune conjointe à la planète Pluton, dans le signe du Capricorne, symbolise la montagne sacrée, l’axe du monde, la porte des dieux, mais aussi la toute puissance du pouvoir politique.

Signe astrologique de la sagesse, de l’intégrité, de la capacité de persévérer jusqu’à atteindre son but, celui de l'organisation et de l'ambition suprême. Le Capricorne, est aussi, le signe de l’égoïsme et de la coupure psychologique aussi délirante que logique.

Cette pleine lune propose de mourir à la forme, donc de laisser partir ce qui a trop duré…. et d'avoir le courage de prendre la juste décision !

De dire adieu aux habitudes surannées… et d'être pragmatique !

De descendre de son piédestal…. et d'être au coeur des préoccupations de chacun, pas de le dire mais de le vivre !

Dépouillement, nudité, transparence, authenticité..... Magnifique séquence pour tous ceux qui tentent de vivre en accord avec leur exigence intérieure.

 reflet lune

Thème astral avec ASTROMAIL.

Sur Facebook : https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50

Sur Facebook, vous pouvez aussi consulter la page : astrologie poètique.

Posté par caruana charles à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2013

Lettre du mois de juin

« Papillons que l'amour appelle.... »

gemeaux 1

Soleil, Jupiter et Mars sont dans le signe des Gémeaux en ce moment : la symbolique du souffle, du mouvement, du langage, de la dualité, de la relation et de l’inspiration.

En analogie avec : l'autre, mon autre, mon âme soeur, ma part manquante...

*

L’ivresse de la communication personnelle et l'accumulation des outils pédagogiques.... rien que de l'intelligence qui jubile.

La relation narcissique.... le temps d'une envolée lyrique.

Quant à l'immaturité légendaire des Gémeaux.... de la joie pas encore reconnue.

Par contre, l’inspiration.... Une noble Dame parcheminant le Vivant !

Elle emmène avec elle, tout ce qu’elle rencontre et transforme tout ce qu’elle touche. Ouvreuse de portes factices, libératrice de prison sans mur, pourvoyeuse de points de suspension.... qui, inlassablement, semblent dire dans la respiration de l'entre-mot : Il y a quelqu'un ?

*

"L’intelligence du monde roule sa boule"

Colporteur itinérant, elle transporte ses mots et ses images de lieu en lieu… auto-fascinée, elle explore sans cesse pour le bonheur d'explorer. Elle déploie ses scénarios répétitifs, répète en boucle ce qu'elle a dit mille fois, rien que du connu qui sécurise. Dehors et dedans, les inséparables, sont explorés de fond en comble.

Identifiée au mental, la conscience devient sa collaboratrice, sa co-locatrice, sa soumise.... Elle ne sait pas encore que l’autre, son autre, est sa destination ultime.

*

L'autre est une magnifique opportunité de revenir à soi !

*

Demeurer dans le regard regardant.

Retrouver son pouvoir d'ETRE, son état naturel.

Rendre hommage à la Vie,

plutôt que de s'imaginer victime, bourreau ou sauveur….

*

papillon

Demandez à ce couple, voletant dans le jardin de l'âme...

Papillons que l'amour appelle

Comment se blottir dans le brûlant du coeur ?

Les ailes de velours colorées rendent hommage au visage de l'unique.

* 

gemeaux2

"Le monde est mon miroir"

Il me tutoie. Je prends refuge dans cette chaude matrice des formes du monde.

Mon autre a tous les visages.... il me fascine.

Il faut dire que nous nous fréquentons depuis toujours, notre ressemblance est troublante.

Je suis le monde !

"JE" est le monde !

*

jumeaux

Une éternité de ressemblance, c'est long, surtout vers la fin dirait le poète ! Les jumeaux en savent quelque chose ! Merveilleuse gémellité mais aussi, probablement, terrible miroitement de soi.

*

klein11

Chaque visage est un croisement de regard !

Qui n’attend qu’une seule chose...

Que je me reconnaisse....

Que "Je" se reconnaisse !

*

Sur Facebook : https://www.facebook.com/#!/charles.caruana.50

Sur Facebook, vous pouvez aussi consulter la page : astrologie poètique.

 

Posté par caruana charles à 10:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]